Espace Presse



Contactez-nous si vous souhaitez obtenir un accès presse

Espace Artiste



Contactez-nous si vous souhaitez obtenir un accès artiste

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Brevo en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous acceptez que les données personnelles que vous avez fournies soient transférées à Brevo pour être traitées conformément à la politique de confidentialité de Brevo.


Violaine Lochu

Du Mercredi 15 Juin au Mercredi 31 Août 2016


Le travail de Violaine Lochu est avant tout une exploration du langage et de la voix. Dans ses performances, vidéos, pièces radiophoniques, elle croise ses propres recherches vocales avec une relecture libre de différentes traditions écrites ou orales (mythes, contes, chansons populaires…), des réflexions théoriques (nourries de psychanalyse, de linguistique, de sociologie…), et un matériau sonore recueilli lors des nombreuses rencontres auxquelles sa pratique donne lieu. La performance créée en 2015 pour le projet Mémoire Palace par exemple, est une ré-interprétation des paroles des 200 personnes de tous horizons rencontrés durant les 3 mois d’une résidence menée dans un centre d’art à Montreuil. A chacune de ses interventions, Violaine Lochu explore tout le spectre et toutes les possibilités esthétiques de sa voix, y compris les plus inattendues, pour tenter de l’amener vers un au-delà du dicible.

 

Projet de résidence pour Lindre-Basse

Violaine Lochu a mis à profit son temps de résidence pour réaliser un abécédaire vocal en puisant dans le paysage humain, social, animalier, historique et paysager du territoire autour de Lindre-Basse. Elle est ainsi partie à la rencontre des habitants du territoire et a rencontré une soixantaine de personnes de tous âges et de tous horizons sociaux pour leur demander de lui chuchoter, hurler, gazouiller quelque chose. Elle a également interviewé des spécialistes de différents champs pour approfondir ses recherches sur le jargon (garagiste, navigateur, championne de ball trap, chargée de mission 2000, agriculteur, guitariste, ancien employé de Bataville...) ou sur la voix (orthophoniste, chanteuses, comédien...).

Cette matière sonore permet à Violaine Lochu de composer l’abécédaire qu’elle décrit ainsi : « A comme aphonie, B comme babil, C comme chuchotement, D comme Dysphonie… A partir de ce principe simple mais riche de possibilités, mon projet consiste à explorer différents états de la voix. Dans cette perspective, il s’agit pour moi d’orienter certains termes de l’abécédaire vocal pour qu’ils renvoient au territoire, à ses composantes (paysages, constructions…) et à ses habitants (humains, animaux, objets…). E comme Espace renvoie par exemple au chant d’une même mélodie dans plusieurs lieux (église, forêt, marché…) pour en faire entendre différents timbres. D’autres entrées de l’abécédaire questionnent la nature même de ma voix (S comme souffle, XY /masculin-féminin, K/kinesthésie, T/tonalité...). J’ai cherché à approfondir cette recherche en interviewant la psychanalyste, spécialiste de la voix, Claire Gillie, ou encore en interrogeant la grande chanteuse Valérie Philippin sur son rapport à l’improvisation... » 

Pour son ouverture d’atelier, Violaine Lochu présente l’ensemble des pièces réalisées pour l’abécédaire. A partir du matériau collecté, elle compose plusieurs œuvres sonores (écoutables en partie sur la webradio R22 Tout-Monde : ici). Certaines d’entre elles sont présentées via une série de performances vocales, d’autres avec des dispositifs d’écoute conçus pour l’occasion par l’artiste Guillaume Constantin. D’autres encore prennent la forme de vidéos produites pendant la résidence : l’artiste y met en scène sa voix, dans différents espaces ou différentes postures physiques. Enfin Violaine Lochu collabore avec le graphiste et typographe Christophe Hamery pour concevoir un abécédaire sous la forme d’une édition et d’une série d’affiches.

 

Le programme de résidence d’artistes est organisé en collaboration avec le Parc Naturel Régional de Lorraine et la commune de Lindre-Basse.

Diplômée de l’ENSAPC (Ecole nationale supérieure d’art de Paris Cergy) et titulaire d’un Master II de recherche en arts plastiques (université Rennes 2), Violaine Lochu a exposé et performé en France et à l’étranger (salon de Montrouge, Friche la Belle de Mai, Espace Khiasma, Centre d’art Bétonsalon, Galerie du Jour Agnès B., Galerie Justina M.Barnicke à Toronto, North End Studio à Detroit…). La Box, Le 116, Mains d’Œuvres, Le Générateur l’ont accueillie dernièrement en résidence. Elle a également improvisé avec des musiciens (Serge Teyssot-Gay, Marie-Suzanne de Loye, Mounir Troudi), des danseuses (Maki Watanabe, Imen Smaoui), et des circassiens (Ludor Citrik, Hélène de Vallombreuse, Nathan Israël), dans des lieux comme les Bouffes du Nord, le Cirque Electrique, Les Instants Chavirés, le Théâtre du 4e art à Tunis…