Espace Presse



Contactez-nous si vous souhaitez obtenir un accès presse

Espace Artiste



Contactez-nous si vous souhaitez obtenir un accès artiste

Angélique Aubrit et Ludovic Beillard

Du Lundi 1 Mars au Lundi 31 Mai 2021


Le cinéma indépendant et grand public occupe une place importante dans la pratique d’Angélique Aubrit, en raison des puissantes allégories de la vie quotidienne qu’ils véhiculent, notamment à travers certains rôles féminins dramatiques. Les personnages choisis par l’artiste, qu’ils proviennent de films particuliers ou de son imagination, ont pour point commun de décrire et d’exprimer des scènes de violence, de malaise, l’impossibilité de se sentir libre d’agir face à l’altérité, l’incapacité d’être un acteur de leur propre vie. À travers des pratiques do it yourself comme le tie-dye, ou l’esthétique du carillon, qui au cinéma prévient d’un événement à venir, d’une tempête, d’une force en jeu, l’artiste fait référence au désir de croire dans sa puissance d’agir et de changer les choses, autant que dans certaines forces invisibles qui lui échappent. 

Il faut voir les œuvres de Ludovic Beillard comme des assemblages de multiples procédés dans lesquels il fait parler les matières par des gestes oscillant entre expérimentation et artisanat. Son travail plastique lui permet alors de détourner des anecdotes, des souvenirs et des images domestiques pour les rapprocher d’une essence mystique que lui seul sait convoquer. C’est notamment avec une passion empirique et des références liées à la sculpture gothique, l’époque médiévale ou encore la commedia dell’arte qu’il compose ses expositions de manière théâtrale en exagérant les perspectives et les attitudes par le grotesque et en proposant des univers englobants. Ludovic Beillard crée également des architectures fonctionnant comme des jeux de hasard. Rythmé par l’envie de capturer le vivant, l’insaisissable pour le figer, c’est de manière alchimique que son travail évoque le renversement matérialiste dans un constant questionnement autour de la notion d’informe.

"Notre pratique est avant tout une pratique de la discussion. Nous sommes deux artistes distincts qui décidons  de travailler ensemble dans certains contextes. Il n ‘est pas question de fusionner sous une entité ou de créer une pratique collective; il est question de discuter et de voir comment nos discussions peuvent prendre forme dans l’espace. Ainsi depuis quelques années nous choisissons d’investir des lieux particuliers pour laisser la place à ces discussions."

 

Le programme de résidence d’artistes est organisé en collaboration avec le Parc Naturel Régional de Lorraine et la commune de Lindre-Basse.