Espace Presse



Contactez-nous si vous souhaitez obtenir un accès presse

Espace Artiste



Contactez-nous si vous souhaitez obtenir un accès artiste

Perchée dans les arbres

Compagnie La Brèche - Aurélie Gandit

Du Jeudi 14 Septembre au Mercredi 29 Novembre 2017


La compagnie La Brèche - Aurélie Gandit est accueillie en résidence de septembre à novembre pour développer une recherche sur les pratiques féministes spirituelles. Celle-ci donnera lieu à une création pour la scène en 2018 intitulée Perchée dans les arbres.

 

Écriture collective par
Aurélie Gandit – conception et danse
Sarah Grandjean – danse
Magali Mougel – texte
En cours de distribution – création sonore
En cours de distribution- régie générale et création lumière
En cours de distribution – habillage

 

Pour une pratique féministe spirituelle

Soit le féminisme matérialiste et les pratiques sociales qui lui sont associées.
Soit l’élan mystique et les pratiques spirituelles ou ésotériques qui lui sont associées.
Une réconciliation de ces deux mondes est-elle possible?
Perchée dans les arbres est une enquête sur une potentielle pratique féministe spirituelle. 
Peut-on essayer de faire ce grand écart pour relier les pratiques spirituelles des grandes mystiques, celles liées au féminin sauvage et sacré à un féminisme matérialiste engagé et politique? Se pourrait-il qu’aujourd’hui l’étude et la pratique des multiples formes de l’élan spirituel devienne un outil de libération et d’émancipation des femmes (et donc des hommes)? Le tout hors de dogmes religieux et sous-tendu par une certaine « incroyance » salvatrice? Peut-on tenter de relier le spirituel et le matériel dans un élan libérateur ?
Cette enquête qui s’est ouverte en 2016 se poursuit jusqu’en 2018 sous formes de temps d’immersions au cœur de pratiques ésotériques et spirituelles menées par des femmes sorcières, mystiques, historiennes ou guérisseuses. L’équipe de création (moi-même, une auteure et une danseuse) partons à la recherche de témoignages, d’exercices pratiques physiques et spirituels auprès de femmes qui travaillent cette question pour participer à des rituels initiatiques autour de la figure du féminin sacré, du féminin sauvage et des grandes mystiques.
Cette enquête s’articule ainsi de moments pratiques et théoriques qui nous mènent à des états de corps et d’esprits hors du commun pour faire émerger des instants subtils d’expériences intérieures où mesure et démesure se mêlent, où présence intense et conscience modifiée ouvrent un autre espace-temps : une chamane, une sœur bénédictine, une philosophe, une yogini, une ostéopathe, une tantrika… Ces moments vécus avec elles servent de terreau à l’écriture des textes commandés à Magali Mougel et à l’écriture de la partition chorégraphique que j’écrirai avec et pour la danseuse.
L’enjeu du projet est de transformer cette matière impalpable d’expériences troublantes en mots et en corps pour partager un possible outil d’émancipation pour toutes les femmes… et tous les hommes. Créer une forme parlée et dansée afin de s’émanciper de nos conditions humaines parfois pesantes et désespérées mais toujours joyeuses ici ou là.

Aurélie Gandit

Illustration : Sophie Lécuyer

 

Production Cie La Brèche – Aurélie Gandit

Coproductions et partenaires : Arsenal – Metz en Scènes | CCN – Ballet de Lorraine – Accueil Studio 2017/2018  | 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine  | ICI — centre chorégraphique national Montpellier – Occitanie / Pyrénées-Méditerranée / Direction Christian Rizzo, La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie et Scènes croisées de Lozère  | le centre d’art contemporain – la synagogue de Delme /atelier-résidence de Lindre-Basse sur le territoire du Parc Naturel Régional de Lorraine  | Le Centre Pompidou Metz | Le vent des forêts – centre d’art contemporain en milieu rural

Avec le soutien financier : du Conseil Régional Grand Est au titre de l’aide à la structuration 2015-2017 | de la Drac Grand Est au titre de l’aide au projet 2017 | de la Ville de Nancy

 

Le programme de résidence d’artistes est organisé en collaboration avec le Parc Naturel Régional de Lorraine et la commune de Lindre-Basse.

Depuis 2007, la compagnie La Brèche – Aurélie Gandit développe des projets chorégraphiques dans les musées et pour la scène.  Les créations polymorphes sont la marque de fabrique de la compagnie, comme en témoignent entre autres les Visites dansées dans les musées. Aurélie Gandit collabore régulièrement avec d’autres artistes (performeurs, artistes sonores, vidéastes) mais aussi avec des personnes dont les activités et la réflexion gravitent dans le champs des arts visuels (critiques et historiens d’art, guides-conférenciers, enseignants-chercheurs). Ces projets débordent du champs chorégraphique, parviennent à créer des formes hybrides qui oscillent entre savoirs et sensations et rendent poreuses les frontières entre la danse et le texte.

www.cie-labreche.com http://sophielecuyer.blogspot.fr

Mercredi 29 Novembre 2017 - 18H30
Le centre d’art contemporain – la synagogue de Delme vous invite à l'ouverture d’atelier de la Compagnie La Brèche le mercredi 29 novembre à 18h30 au 10b rue des cigognes à Lindre-Basse.   " Perchée dans les arbres est une enquête sur une potentielle pratique féministe spirituelle. Peut-on...

Lire la suite